Retour

Savoir dire Non

« Lorsque vous dites oui aux autres, faites en sorte de ne pas dire non à vous même »

                                                                                           Paulo Coelho

 

Avez-vous la clarté et le discernement que lorsque nous disons « OUI » à quelque chose, nous disons « NON » à autre chose.

 

Le temps n’étant pas extensible à volonté, lorsque vous dites OUI à un projet, à un dossier, à une réunion…, vous dites forcément NON à un autre projet, un autre dossier, une autre réunion qui pourraient vous être demandés dans ce même espace temps. 

Bien-sûr, peut-être avez vous la possibilité de déléguer votre réunion, votre dossier à vos collaborateurs. Mais peut-être n’en n’avez vous pas, ou pas encore, ou peut-être qu’eux-même ne sont pas disponibles ou déjà bien chargés. Cela nécessitera des arbitrages, des priorisations dans le travail de chacun, et du coup, de dire non, en tout cas, de décaler dans le temps, une activité.

Inversement, lorsque vous dites NON à quelque chose, est-ce avec clarté et discernement ? Savez-vous toujours à quoi vous dites OUI par ailleurs ?

 

Maintenant, revenons à vous. 

Si dire NON vous semble difficile, peut-être est-ce parce que :

* vous avez peur de fâcher le demandeur en face de vous et d’entrer dans un conflit inutile, voir perdu d’avance avec lui ?

* vous avez peur de perdre sa reconnaissance, son amitié, son amour pour vous ? La peur de ne pas être aimé, le besoin de plaire à tout le monde, sont souvent des freins au non 

  • vous avez peur d’être jugé, critiqué, de passer pour un égoïste ou peur de blesser cette personne.
  • C’est mal poli ou mal venu de dire non à un collègue, à son boss ?
  • Vous « savez » (vous en êtes persuadé)  qu’il faut être poli, gentil, qu’il faut faire plaisir aux autres et surtout à son boss car cela pourrait nuire à votre carrière ou vous pourriez carrément perdre votre travail !
  • Vous pensez ne pas être capable de dire non et de toute façon vous avez bien moins de valeur que les autres… alors accepter (dire oui) est une garantie que les autres font attention à vous

D’autres « empêchements » pourraient bien encore vous appartenir, mais globalement, nous pouvons voir que cette difficulté à dire non peut provenir de certaines peurs, croyances qui vous habitent ou d’un manque d’estime de vous.

Pourtant, à toujours répondre oui aux différentes sollicitations qui vous arrivent, quelles soient d’ordre professionnel, amical ou privé, vous piétinez ce qui est important pour vous, vous risquez l’épuisement et peut-être, à plus long terme, le burn-out. Savoir dire non, de façon « élégante » sera également un bon moyen de renforcer votre confiance en vous et votre estime de vous.

                     

Alors soyez bien clair avec vous-même et avec l’autre : vous ne dites pas non à la personne, vous dites non à sa demande. 

 

Pour ce faire, voici un mini mode d’emploi pour savoir dire non à bon escient :

1 Réfléchissez avant de répondre : si vous dites oui, à quoi vous dites non et inversement. Si vous êtes un(e) entrepreneur, avez vous clairement défini vos intentions, les buts que vous voulez atteindre, ce qui est important pour vous, priorité vos engagements, vos rêves 

2 Ne vous sentez pas obligé de justifier votre refus, sauf si votre interlocuteur vous en fait la demande. Le fait de se justifier est là bien souvent pour « se donner bonne conscience ». Par contre, si c’est votre boss qui vous fait la demande, soyez factuel dans votre réponse, quitte à lui proposer un arbitrage.

3 Prenez du recul sur la situation : que risquez vous à répondre oui ou à répondre non

4 Exprimez votre réponse avec diplomatie et empathie : ne « rentrez « pas dans l’autre sous prétexte qu’il n’y aura que de cette façon qu’il/elle vous entendra

5 Une fois votre « décision prise » ne cédez pas : écoutez les raisons de la demande de votre interlocuteur s’il souhaite vous en donner et restez clair et ferme sur votre décision, sans contre argumenter

6 Proposez des ouvertures car vous avez un besoin (besoin de mon temps pour faire le dossier X), mais votre demandeur a lui aussi un besoin, celui que sa demande soit prise en compte. Ne tombez pas dans le travers qui consisterait, après avoir dit oui à tout, à dire non à tout va, pensant ainsi vous affirmer, ou pensant ainsi faire entendre et valoir vos besoins. 

Peut-être pouvez vous proposer des solutions alternatives à la demande qui vous est faite, quelque soit le demandeur ? Peut-être pouvez-vous utiliser la technique du disque rayé ou la technique du brouillard. Tout dépendra de la demande et du « profil » du demandeur

 

Il existe différentes façons de dire non, à vous de trouver la vôtre en étant efficace et poli.

Isabelle Racouchot

 

 

 

Et vous ?

  • Dites-vous « NON » facilement ?
  • Qu’est ce qui vous empêche de dire non lorsque ce serait nécessaire  ?
  • Savez-vous trouver le bon équilibre et contrer ceux qui pourraient abuser de votre gentillesse?

Vos commentaires et partages sont les bienvenus !

Le besoin de plaire à tout le monde n’est pas inéluctable, pour passer à l’action, contactez Happy Leaders

1 0

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Erreur! Merci de bien vouloir saisir tous les champs obligatoires
En cochant cette case, je souhaite être informé des dernières actualités d'Happy Leaders
ebook

Vous avez du mal à gérer votre stress ?

10 astuces pour retrouver votre sérénité

Entrez vos coordonnées et recevez votre ebook offert.

Erreur! Merci de bien vouloir saisir tous les champs obligatoires